La peur du loup

 

La lune était là, souriante et protectrice comme à son habitude ; pourtant les photographies prises de manière très intuitives ont transformé ce paysage familier en un territoire inquiétant, chargé de tensions et de menaces.

Les arbres, les maisons, les objets, s'imposent à mon regard, plus effrayant, plus vivant, comme habités par une âme ou un esprit.

Ce réel fantasmé me renvoie à mes terreurs secrètes. La partie de moi, inconsciente, qui prend ici possession de mes images est celle qui me fait faire des cauchemars, ou qui parfois me brouille l'esprit au point de me sentir au bord du gouffre, tout près du basculement.